Pourquoi devrions-nous tous nous inspirer des 16 comportements des génies créatifs ?

Génies créatifs
Génies créatifs

La créativité, une question d’âge ?

J’ai grandi avec la conviction que je n’étais pas une créative, pour moi les créatifs c’étaient ceux qui étaient doués pour fabriquer des objets – des poteries, des dessins, des vêtements, des livres…, ce qu’on appelle les arts créatifs, or je pensais que je ne savais rien fabriquer avec mes mains. Depuis que je me suis formée à la PNL, je suis fière de dire que je peux manipuler à des fins utiles. J’ai aussi la sensation de créer avec mes mains en journalant.

A l’âge adulte, je me vois comme quelqu’un de prévisible, sans surprise, avec une stabilité rassurante, une pensée structurée, on me demande d’aider à structurer les idées et les processus « en vrac », c’est facile pour moi. Néanmoins on vient aussi souvent me consulter pour fabriquer de nouvelles idées et solutions, il semblerait que j’ai une manière particulière de voir et de comprendre les situations qui sort de l’ordinaire, une vision latérale. Je ne crée rien en partant de zéro, j’adore mixer, comme randonner en écrivant, comme coacher en marchant. Si la créativité est la capacité de trouver de nouvelles idées utiles pour résoudre des problèmes, alors je suis peut-être relativement créative ? !

Pour moi, la créativité c’est un trait de caractère comme l’intelligence, on naît avec un certain capital, et on peut la stimuler, la développer, la laisser dormir, s’éteindre. Je conçois la créativité comme un muscle que l’on peut entrainer. Avec le recul, je me rends compte que les 20 premières années de ma vie professionnelle, j’ai fait subir un programme de musculation déséquilibré à mon cerveau, en musclant surtout mon cerveau gauche, en gérant des directions marketing et commerciales, des marques internationales, des équipes multi-culturelles.

Aujourd’hui j’ai un programme d’entrainement plus varié et plus équilibré. Je fais vraiment le parallèle avec les programmes de musculation du corps que j’ai pu suivre : programme jour 1, programme jour 2, programme jour 3, jour de repos. Eviter les entrainements trop intenses, les interruptions trop longues, varier les exercices, en solo, à plusieurs, le prendre comme un jeu, et l’envisager comme un exercice à vie.  

Beaucoup d’adultes ne se sentent pas particulièrement créatifs. Les petits enfants semblent l’être. Ensuite, c’est comme s’il était naturel de perdre notre créativité en vieillissant. Mais figurez-vous que des scientifiques de l’université d’État de l’Ohio ont découvert que les personnes créatives peuvent être brillantes à deux périodes de leur vie : vers les 25 ans et vers les 55 ans. Lors du premier pic, même si vous n’avez pas encore beaucoup de connaissances, vous êtes capable de réfléchir de façon non conventionnelle, vous avez l’esprit ouvert et osez questionner les “vérités” existantes. Plus tard, vous avez accumulé un trésor de connaissances et vous parvenez à les analyser et à les interpréter de façon nouvelle. 

Dans cet article, apprenons des récentes découvertes scientifiques et laissons-nous inspirer par les personnes extrêmement créatives.

Mais avant cela je vous dis pourquoi je pense que la créativité est essentielle pour chacun de nous, innover ou mourir !

Pourquoi la créativité est-elle essentielle pour chacun de nous ?

Il y a les «génies» créatifs dans les arts, les sciences, l’entrepreneuriat.

Mais la créativité ne se limite pas à dessiner une image ou concevoir un produit. Elle ne consiste pas seulement à inventer quelque chose de nouveau. Il n’y a en fait jamais rien de complétement nouveau. Tous les génies n’ont appris qu’à relier les idées et les choses pour générer une valeur significative.

Les esprits créatifs seront toujours recherchés au sein d’une organisation.

Nous devons tous penser de façon créative dans notre vie quotidienne, que ce soit pour savoir comment créer un nouveau décor pour tourner une nouvelle vidéo ou préparer un repas avec des restes quand du monde s’invite.  Nous avons tous besoins d’être créatifs.

Les gens aspirent à apprendre à être créatifs pour les raisons suivantes :

L’envie de se sentir utiles, de créer un impact sur ce qui a le plus de sens et de valeur pour eux

Nous sommes ici pour changer le monde. Si vous voulez faire une différence significative dans la vie, il est probable que vous exploitiez la capacité créative innée qui est en vous. Les personnes créatives apprennent à regarder la vie sous d’autres angles. Elles ne suivent pas le courant. Elles testent une série d’alternatives qui peuvent apporter une valeur significative à la vie.

La nécessité de s’attaquer aux problèmes

Le monde a cruellement besoin de personnes créatives pour résoudre des problèmes qui menacent notre existence comme le réchauffement climatique.

Le besoin d’une stimulation complexe, variée et nouvelle

Si vous détestez le statu quo comme moi, vous risquez de vous retrouver avec une idée novatrice.

Que se passe-t-il si nous ne sommes pas créatifs ?

Nous nous privons de relations, d’opportunités, de développement, de joie et d’accomplir quelque chose de significatif dans notre vie.

C’est une raison de plus pour que vous appreniez à être plus créatif !

Que dit la science à propos de la créativité ?

Les chercheurs en psychologie et en neurosciences ont commencé à identifier les processus de réflexion et les régions du cerveau impliquées dans la créativité.

Plusieurs études récentes en neuroimagerie (ici je résume un article de Roger Beaty Dr en neurosciences à l’Université de Harvard) suggèrent que la créativité implique une interaction complexe entre 3 systèmes cérébraux :

1. Le réseau par défaut s’active lorsque les gens sont engagés dans une pensée spontanée, telle que l’errance de l’esprit, la rêverie et l’imagination. Ce réseau peut jouer un rôle clé dans la génération d’idées ou le brainstorming – en pensant à plusieurs solutions possibles à un problème.

2. Le réseau de contrôle exécutif s’active lorsque les personnes ont besoin de se concentrer ou de contrôler leurs processus de pensée. Ce réseau peut jouer un rôle clé dans l’évaluation des idées ou pour déterminer si les idées de brainstorming fonctionneront réellement ou doivent être modifiées pour correspondre à l’objectif créatif.

3. Le réseau de saillance agit comme un mécanisme de commutation entre les réseaux par défaut et exécutif. Ce réseau peut jouer un rôle clé en alternant entre la génération d’idées et l’évaluation d’idées.

Ces trois réseaux ne sont généralement pas activés en même temps. Les études montrent que les personnes créatives sont mieux à même de co-activer les réseaux cérébraux qui fonctionnent habituellement séparément.

Ce schéma de coopération des réseaux antagonistes a été observé pour toute une série de tâches et de domaines créatifs, notamment des musiciens de jazz improvisant des mélodies, des poètes écrivant de nouvelles poésies et des graphistes esquissant des idées pour une couverture de livre.

A ce stade, on ne sait pas mesurer jusqu’à quel point la capacité de pensée créative peut être stimulée, par exemple, prendre des cours de dessin mène-t-il à une plus grande connectivité au sein des réseaux cérébraux ? Mais on sait ce qui rend certaines personnes plus créatives que d’autres.

Lorsqu’on demande à des personnes de diverger des utilisations communes d’un objet, les personnes qui réussissent le mieux – par exemple à imaginer des chaussettes comme système de filtration de l’eau, ont tendance à déclarer avoir des passe-temps et des réalisations plus créatifs.

Les actions créatives courantes dans la vie quotidienne, comme le dessin, la réalisation de recettes, l’écriture et toute activité réalisée dans le but d’être créatif, favorisent et reflètent la santé psychologique, nous dit un autre chercheur M Richards. Il a démontré que le comportement créatif quotidien agit en tant que cause et effet des processus psychologiques positifs. Dans ses études, les personnes qui se sentaient heureuses et actives étaient plus susceptibles de faire quelque chose de créatif à ce moment-là et l’ouverture à l’expérience avait des effets importants sur le fait que les gens consacrent ou non leur temps à des activités créatives.

Que font les personnes extrêmement créatives ?

On retrouve des comportements caractéristiques chez les personnes extrêmement créatives. Voici (à partir de plusieurs études et articles dont Carolyn Grégoire et Patrick F.) 16 choses qu’elles font différemment.

1. Elles se laissent aller à la rêverie

Vous a-t-on dit à l’école que rêvasser était une perte de temps ? Selon les psychologues Scott Barry Kaufman et Rebecca L. McMillan, co-auteurs d’un article intitulé « Ode à la rêverie positive constructive », laisser son esprit vagabonder peut faciliter le processus de « l’incubation créative ». Par expérience, nous savons que nos meilleures idées émergent quand nous avons l’esprit ailleurs.

Une étude parue en 2012 indique que se laisser aller à la rêverie provoque une grande activité du cerveau et implique les mêmes processus cognitifs que ceux associés à l’imagination et la créativité, entraînant des connexions et des idées soudaines.

2. Elles observent les gens et tout ce qui est autour d’elles

Les personnes créatives aiment regarder les autres , juste pour observer, par curiosité ou pour apprendre quelque chose de nouveau – et leurs meilleures idées peuvent provenir de cette activité.

Elles voient des possibilités dans à peu près tout et recueillent constamment de l’information, qui devient un prétexte à l’expression créative, rien ne se perd !

Marcel Proust a passé une grande partie de sa vie à observer les gens, il écrivait ses observations et elles ressortaient dans ses livres. Pour beaucoup d’écrivains, observer les gens est très important. Ils sont de très bons observateurs de la nature humaine.

L’écrivaine américaine Joan Didion avait toujours un petit cahier sur elle, et elle écrivait ses observations sur les gens et les événements qui pouvaient au fil du temps lui permettre de mieux comprendre les complexités et les contradictions de son propre esprit. J’ai d’ailleurs traduit et résumé son magnifique essai « On keeping a notebook ».

3. Elles prennent le temps d’être seules et sont très indépendantes

Pour être ouvert à la créativité, il faut être capable d’utiliser la solitude de manière constructive, en dépassant la peur d’être seul.

Les personnes créatives ne sont pas toujours des personnes solitaires, mais elles savent l’être et de ces moments de solitudes naissent leurs plus belles œuvres.

Ces moments leur permettent d’être en connexion avec leur vie intérieure, de réfléchir à ce qu’elles sont, d’entendre leur discours intérieur, de trouver leur voix créatrice, autant de matière à exprimer.

Les personnes créatives n’aiment pas qu’on leur dise quoi faire. Seules, elles travaillent mieux.

4. Elles se posent toujours et beaucoup de bonnes questions

Les esprits créatifs s’interrogent toujours, de sorte qu’ils sont très actifs dans leur imagination. Ils se posent les petites et grandes questions de la vie.

Même en vieillissant, ils maintiennent et entretiennent une curiosité au sujet de la vie.

Que ce soit au cours d’une conversation passionnée ou d’un moment de rêverie solitaire, les personnes créatives cherchent à savoir pourquoi, et comment, les choses sont comme elles sont.

5. Elles travaillent lors de l’inspiration donc aux heures qui leur conviennent

Beaucoup de grands artistes affirment qu’ils travaillent mieux, soit tôt le matin, soit tard dans la nuit. Ils commencent à « produire » dès qu’ils se lèvent et travaillent pendant quelques heures avant de se recoucher.

Les personnes ayant une production créative élevée finissent par trouver à quelle heure leur esprit se met en route et organisent leurs journées selon ces moments de créativité.

Leur créativité peut être freinée par un emploi du temps qui ne les laisse pas faire ce qu’elles veulent. Généralement, leur emploi du temps n’est pas considéré comme « normal » par la norme !

Si vous donnez une date limite à un créatif, il va la respecter, mais il aura tendance à procrastiner et à faire 90% de son travail à la veille de l’échéance.

6. Elles bougent, sont audacieuses et prennent des risques

Elles recherchent et s’exposent à de nouvelles expériences, sensations, états d’esprit. « L’ouverture à l’expérience est l’indicateur le plus fort de la réalisation créative », explique Kaufman. « Cela comprend beaucoup de facettes différentes, mais elles sont toutes reliées entre elles : la curiosité intellectuelle, la recherche du frisson, l’ouverture aux émotions, l’ouverture au fantasme. Ce qui les rassemble, c’est la quête d’une exploration cognitive et comportementale du monde, aussi bien votre monde intérieur et votre monde extérieur. »

Elles aiment faire de nouvelles choses, s’ennuient dans la routine, se sentent emprisonnées si elles font la même chose quotidiennement. Les personnes créatives ont une plus grande diversité d’expériences, et l’habitude est l’ennemi de la diversité des expériences.

Elles se déplacent beaucoup. Une personne créative ne peut rester dans le même endroit tout le temps. Elle se déplace ou voyage souvent pour retrouver son énergie créative.

Les créatifs disent « oui » à la vie parce qu’ils savent que cela peut être une opportunité pour eux, l’élan couplé à une attitude positive leur permet de créer un mélange de choses passionnantes.

Prendre des risques fait partie du travail créatif, et beaucoup de personnes créatives adorent prendre des risques dans différents aspects de leurs vies. Parfois, elles font des choses dangereuses pour se sentir en vie.

Les gens créatifs peuvent prendre le risque de faire les choses sans réfléchir et sans penser à eux-mêmes.

Elles prennent le risque de rendre public ce qu’elles ont d’abord créé dans leur tête, ça demande du courage et de ne pas être timoré. Les personnes créatives n’ont pas peur d’être différentes.

7. Elles échouent et n’ont pas peur d’échouer

Les gens créatifs ne voient pas l’échec comme une mauvaise chose. Ils savent que la seule façon de grandir est de faire des erreurs.

La persévérance est presque une condition préalable au succès créatif. Faire un travail créatif est souvent décrit comme un processus qui consiste à échouer à maintes reprises jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui convienne.

Les personnes créatives qui réussissent apprennent à ne pas considérer l’échec comme quelque chose de personnel même au prix de temps ou d’argent perdu, voire d’une réputation ternie.

Elles savent que beaucoup de monde voire personne ne les comprend, mais elles ne s’en soucient pas.

8. Elles transforment les obstacles de la vie

Une grande partie des histoires, des films et des chansons les plus emblématiques a été inspirée par des douleurs poignantes et des chagrins déchirants.

La psychologie de la croissance post-traumatique indique que beaucoup de gens sont capables de transformer leurs épreuves et les traumatismes de leur enfance en un développement créatif important. Les chercheurs montrent que le traumatisme peut aider les gens à développer les domaines des relations interpersonnelles, de la spiritualité, de l’appréciation de la vie, de la force personnelle, et leur permettre d’entrevoir de nouvelles possibilités de vie.

« Beaucoup de gens sont capables d’utiliser cela comme un moteur qui leur permet d’imaginer des perspectives différentes de la réalité », assure Kaufman. « Ce qui se passe, c’est que leur vision du monde comme étant un lieu sûr a été brisée à un moment de leur vie, les forçant à aller aux extrémités et voir les choses sous un nouveau jour – et cela favorise la créativité. » Le fameux rebond.

9. Elles n’ont pas la notion du temps

Lorsqu’elles produisent leur art, elles entrent dans la « zone », un état de transe qui les aide à créer davantage. La transe est un état mental qui se produit quand un individu dépasse la pensée consciente pour atteindre un état plus intense de concentration facile et de sérénité. Quand une personne est dans cet état, elle ne craint quasiment aucune pression interne ou externe ni les distractions qui pourraient gêner sa performance.

Vous entrez en transe quand vous pratiquez une activité dans laquelle vous êtes bon mais qui vous met aussi au défi.

Les personnes créatives ont trouvé la chose qu’elles aiment et acquis la compétence qui leur permet d’entrer en transe.

Elles perdent la notion du temps et peuvent travailler 15 heures ou plus dans une journée.

Elles ont tendance à avoir le sommeil difficile. Une personne créative a un cerveau très actif, ce qui l’empêche de trouver le sommeil rapidement. Elle peut rester sans sommeil à cause du travail ou tout simplement pour avoir un moment de réflexion.

10. EIles réalisent leurs passions

Les personnes créatives ont tendance à être intrinsèquement motivées. Leur motivation à agir vient d’un désir interne, plutôt que d’un désir de reconnaissance extérieure ou de récompense.

Les psychologues ont démontré que les personnes créatives trouvent leur énergie dans les activités difficiles, signe de leur motivation intrinsèque, et les chercheurs suggèrent que le fait de simplement penser à des raisons intrinsèques lorsqu’on fait une activité peut suffire à booster la créativité. Se connecter à son pourquoi.

Les créateurs éminents choisissent et deviennent passionnément impliqués dans des problèmes difficiles et risqués qui leur procure une sensation de pouvoir découlant de leur capacité à utiliser leurs talents.

11. EIles sortent de leur propre tête

Kaufman soutient que l’autre objectif de la rêverie est de nous aider à sortir de nos propres perspectives limitées et d’explorer d’autres façons de penser, qui peuvent être un atout important pour le travail créatif.

« Rêvasser nous permet d’oublier le présent. Le réseau cérébral associé à la rêverie est le même réseau cérébral qui est associé à la théorie de l’esprit – j’aime l’appeler ‘le réseau cérébral de l’imagination’ – cela vous permet d’imaginer votre futur, mais cela vous permet aussi d’imaginer ce qu’un autre est en train de penser. »

Les chercheurs suggèrent aussi que provoquer la « distance psychologique » – c’est-à-dire, réfléchir à une question comme si elle était irréelle ou inconnue, ou alors sous la perspective d’une autre personne – peut stimuler la pensée créative.

12. EIles relient les points entre eux

Si une chose distingue les personnes très créatives des autres, c’est bien la capacité d’entrevoir des possibilités là où les autres n’en voient pas ou, dit autrement, la vision. Beaucoup de grands artistes et d’écrivains disent que la créativité est simplement la capacité à relier des points que les autres n’ont jamais pensé à relier.

Pour Steve Jobs, la créativité, c’est simplement d’établir des connexions entre les choses. Quand vous demandez aux personnes créatives comment elles ont réalisé telle ou telle chose, elles se sentent un peu coupables parce qu’elles ne l’ont pas vraiment réalisé, elles ont juste vu quelque chose que vous n’avez pas vu. Cela leur a sauté aux yeux, tout simplement parce qu’elles sont capables de faire le lien entre les différentes expériences qu’elles ont eues et de synthétiser les nouvelles choses. Les fameux 3 systèmes cérébraux en action.

13. Pour elles, tout devient une occasion de s’exprimer

Nietzsche estimait que la vie et le monde devraient être vus comme des œuvres d’arts. Les personnes créatives ont peut-être plus tendance à voir le monde de cette façon, et à chercher constamment des occasions de s’exprimer dans la vie de tous les jours.

Beaucoup de personnes créatives sont très sensibles. Elles ressentent profondément les choses et expriment leurs émotions à travers leur travail. « La créativité n’est rien de plus qu’une expression individuelle de vos besoins, de vos désirs et de votre singularité. » dit Kaufman

14. Elles se soucient d’elles-mêmes et consacrent du temps à la méditation

Les personnes créatives saisissent la valeur d’un esprit clair et concentré – parce que leur travail en dépend. Beaucoup d’artistes, d’entrepreneurs, d’écrivains et autres créateurs, tels que David Lynch, se sont tournés vers la méditation afin d’avoir accès à leur état d’esprit le plus créatif.

Et la science soutient l’hypothèse qui affirme que la méditation peut réellement stimuler votre force intellectuelle de différentes manières. Une étude hollandaise parue en 2012 montrait que certaines techniques de méditation peuvent encourager la pensée créative. Et les pratiques de méditation ont aussi un impact sur la mémoire, la concentration et le bien-être émotionnel. Elles permettent aussi de réduire le stress et l’anxiété, et d’améliorer la clarté d’esprit – et ainsi conduire à de meilleures pensées créatives.

De façon générale, elles se soucient d’elles-mêmes. Si elles ne restent pas fortes, les personnes créatives ne seront pas en mesure d’améliorer leur travail et leur créativité. Elles essaient de suivre un régime alimentaire équilibré, pratiquer une activité physique régulière et méditer chaque jour.

15. Elles s’entourent de beauté et de grandeur

Les personnes créatives ont tendance à avoir très bon goût, elles aiment être entourés par la beauté et l’amour, cela les inspire et les détend. Une étude publiée dans le journal Psychologie de l’esthétique, créativité, et les arts montre que les musiciens – que ce soit des musiciens d’orchestre, des professeurs de musique ou des solistes – ont une haute sensibilité et une haute réceptivité à la beauté artistique.
Les créatifs ne veulent pas être entourés de personnes qui ne disposent pas de grands rêves. Ils cherchent des amitiés pour partager leurs idées.

16. Elles font preuve d’humilité et de fierté en même temps

Les créatifs sont prêts à apprendre et se mettent en posture d’apprentissage on l’a vu. En même temps, ils se sentent confiants sur leur chemin de vie  et fiers de leurs idées et leurs créations.

Cet article a-t-il r-éveillé votre créativité ? Vous pouvez compléter par cette lecture pour une meilleure compréhension de ce qui nous empêche d’être créatifs et des solutions créatives pour dépasser ces empêchements ! A bientôt.